Semaine de la Francophonie - Pièce de théâtre "Mauvaise Mer"

Le 27 Mars 2019, à l’occasion de la « Semaine de la Francophonie », la Mission Permanente de la France auprès de l’OEA a accueilli à la Maison Française de Washington DC, la troupe de théâtre française « Titatroupe ».

La troupe a donné une représentation de la pièce « Mauvaise Mer » de Jérôme de Verdière, mise en scène par Jean-Benoît Souilh. L’intrigue se passe en Bretagne entre Concarneau et Perros-Guirec et met en scène une mère et une fille (jouées par A. de Saint Pierre et C. de Solms) en conflit autour du mystérieux personnage du père disparu en mer 35 ans avant. Entre disputes familiales et histoires de cœur, la pièce se conclue sur un dénouement aussi surprenant qu’émouvant. Un public francophone et francophile très nombreux a chaleureusement applaudi cette pièce et le talent des actrices.

Cet évènement était l’occasion d’évoquer l’OEA avec la Communauté francophone de Washington et de rappeler que l’Organisation non seulement a le français parmi ses langues officielles mais aussi que plusieurs de ses Etats-Membres sont membres ou observateurs de l’OIF. L’Ambassadeur Anne de la Blache a souligné cette dimension francophone dans ses propos introductifs et rappelé que la France était aussi présente sur le continent par plusieurs territoires, de Saint-Pierre et Miquelon à la Guyane.

Les dons récoltés par « Titatroupe » à l’occasion de cette représentation seront d’ailleurs intégralement reversés à l’Association Saint-Martin de Porres (AMAPO) de Guyane. L’AMAPO vient en aide depuis près de quarante ans aux familles extrêmement défavorisées du sud-ouest de Cayenne en apportant encadrement, soutien scolaire et psychologique et en proposant des activités extra-scolaires, aux enfants du quartier. Ces enfants et adolescents sont originaires de Guyane mais aussi du Brésil, d’Haïti et de la République Dominicaine. Fonctionnant uniquement avec des bénévoles et grâce à des dons, l’AMAPO organise aussi des activités à destination des adultes dans les domaines sociaux, culturels, juridiques et sanitaires.

Dernière modification : 03/04/2019

Haut de page