Journée mondiale de la liberté de la presse (3 mai 2017)

"Le pluralisme des médias, le droit d’informer ou d’être informé et la capacité à exprimer des points de vue critiques sont essentiels au débat démocratique. Les journalistes et tous les personnels des médias occupent une fonction essentielle : l’exercice de leur métier permet de défendre cette liberté fondamentale.

La France est mobilisée dans le cadre des Nations unies en faveur du respect de cette liberté, de la protection des journalistes et de la lutte contre l’impunité de ceux qui leur portent atteinte. Elle appelle à la pleine mise en œuvre de la résolution 2222 adoptée le 27 mai 2015 par le conseil de sécurité sur la protection des journalistes dans les conflits armés.

Dans ce cadre, notre représentation permanente à New York coprésidera aujourd’hui un événement sur le thème des femmes journalistes dans les conflits armés."

Rapport de « Reporters sans frontières »

"La France exprime sa préoccupation à l’occasion de la publication le 26 avril par « Reporters sans frontières » de son rapport sur la liberté de la presse, qui fait état d’une dégradation inquiétante de la situation dans le monde.

Dans un contexte où propagande, rumeurs et fausses informations se diffusent rapidement, la liberté de la presse n’a jamais été aussi cruciale. Le devoir d’informer est plus prioritaire que jamais. Il fait notamment de la protection des journalistes un impératif.

C’est pour cette raison que la défense des libertés fondamentales, en particulier la liberté d’expression et la liberté de la presse, constitue une priorité de notre politique étrangère. Nous restons mobilisés, notamment aux Nations unies, en faveur de la protection des journalistes."

Déclaration du porte-parole du 26 avril 2017

Dernière modification : 09/11/2017

Haut de page