Climat - Visite de Laurent Fabius au Brésil

Laurent Fabius, Ministre français des Affaires étrangères et du Développement International et président de la COP21, s’est rendu du 20 au 22 novembre successivement en Inde, en Afrique du Sud et au Brésil où il a rencontré les dirigeants pour préparer la conférence de Paris. Ces visites dans trois pays émergents, qui sont des acteurs clé de la négociation, ont pour objectif de progresser vers les consensus nécessaires.

A Brasília, le dimanche 22 novembre, Laurent Fabius a été reçu en audience par la Présidente Dilma Rousseff au Palais de l’Alvorada. La Présidente brésilienne a confirmé qu’elle se rendrait à Paris le 30 novembre pour participer à l’ouverture de la COP21.

Laurent Fabius a poursuivi ensuite ses discussions lors d’un déjeuner de travail au Palais de l’Itamaraty avec le Ministre brésilien des Relations Extérieures, M. Mauro Viera, et la Ministre brésilienne de l’Environnement, Mme Izabella Teixeira. Cette-dernière mènera la délégation brésilienne lors de la COP21 à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015.

A l’issue de ces entretiens, Laurent Fabius a déclaré aux médias brésiliens :
"Le Brésil est un acteur historique des négociations climatiques et aujourd’hui il joue un rôle tout à fait essentiel dans les négociations car il est reconnu comme une force de proposition, de compromis. Nous comptons sur le Brésil pour jouer ce rôle activement à Paris afin d’aller vers le consensus qui devra être trouvé sur tous les enjeux que nous avons à trancher. A Paris, il nous faut un ambitieux compromis et j’insiste sur ces deux termes. […] La contribution nationale brésilienne [INDC], élaborée en association avec la société civile, est particulièrement ambitieuse et particulièrement exemplaire. Je voulais à nouveau saluer cette contribution. Le Brésil a déjà agi fortement dans ce domaine et il s’engage maintenant à nouveau à agir fortement".

Après l’organisation récente de la pré-COP, lors de laquelle ont été accueillis à Paris 60 ministres venant de plus de 70 pays de tous les continents, ces déplacements en Inde, Afrique du Sud et au Brésil manifestent la détermination de la présidence française de la COP21 d’être à l’écoute de toutes les parties et en particulier du Brésil afin d’aboutir ensemble à un accord universel, ambitieux et durable sur le réchauffement climatique.

Dernière modification : 24/11/2015

Haut de page