Nomination de la Canadienne Michaelle JEAN au poste de Secrétaire Général de l’OIF

Intervention de la Mission de la France auprès de l’OEA au Conseil Permanent du 3 décembre 2014

JPEG - 5.1 ko
Mme la Présidente du Conseil Permanent,

Mesdames, Messieurs les représentantes et représentants des Etats membres de l’OEA,

Mesdames, Messieurs, les représentants des Etats observateurs de l’OEA,

Mesdames, Messieurs,

La France se réjouit de l’élection de Mme Michaëlle JEAN au poste de Secrétaire Général de l’OIF.

C’est la première fois depuis sa création en 1997 qu’une femme dirigera l’Organisation Internationale de la Francophonie. C’est aussi la première fois qu’une représentante d’un pays du continent américain occupera le poste de secrétaire général
Haïtienne, Québécoise, Canadienne, devenue gouverneure générale du Canada entre 2005 et 2010, son parcours professionnel est exceptionnel et exemplaire.

La France se réjouit de cette nomination comme elle se réjouit de la présence des Etats du continent américain au sein de l’OIF. Il y a désormais huit Etats du continent américain membres de l’OIF. Aux côtés des quatre pays membres permanents de l’OIF issus du continent américain (le Canada, Haïti, Dominique et Sainte Lucie) se joignent désormais quatre pays membres observateurs (la République Dominicaine, l’Uruguay et depuis le sommet de Dakar de la semaine dernière le Mexique et le Costa Rica). Ces pays illustrent désormais la francophonie en Amérique avec du reste le Québec, la Louisiane et naturellement les départements français des Amériques.

La Francophonie a une longue histoire au sein de l’OEA qui compte le français parmi les quatre langues officielles avec l’anglais l’espagnol et le portugais. L’OEA a tissé au cours des dernières années des relations avec les pays francophones et en particulier avec l’OIF. C’est un fait d’importance. Il détermine la capacité de projection vers l’extérieur de l’OEA et témoigne du dialogue constructif entre organisations internationales. Je citerai les accords OIF /OEA de New York de 2012 et celui de l’AUF /OEA de Sao Paulo en 2013 qui confortent les coopérations entre ces deux organisations internationales. Je souhaite par ailleurs saluer la présence française et la présence de francophones au sein de l’OEA, de l’OPS, ainsi que dans d’autres agences interaméricaines. Cette présence permet de multiplier les partenariats dans la région des Amériques avec notamment le concours des Départements français des Amériques, la Martinique, la Guadeloupe et Guyane.

L’année 2015 sera une année importante de la francophonie à l’OEA avec la 45 ème Assemblée Générale de l’OEA qui aura lieu à Port au Prince.

C’est fort de ces principes et de ces valeurs que la France s’efforcera au sein de l’OEA de promouvoir des échanges, des partenariats et des coopérations au cours des prochains mois et des prochaines échéances.

Je vous remercie.

Dernière modification : 10/12/2014

Haut de page