Brésil - Communiqué du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt (Paris, 03/06/2014)

Stéphane Le Foll a eu un entretien le 27 mai à Paris avec le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de l’approvisionnement brésilien, Neri Geller.

Les deux ministres ont indiqué leur volonté de renforcer les liens entre la France et le Brésil sur les questions agricoles et de construire un partenariat fondé sur des actions de coopération concrètes.

Les ministres ont échangé sur les grandes échéances multilatérales (OIE, Codex, FAO). Stéphane Le Foll a rappelé l’importance de soutenir les actions en cours à la FAO et au G-20 pour lutter contre la volatilité excessive des prix mondiaux, en particulier AMIS (Agricultural Market Information System), et l’importance du soutien du Brésil aux travaux internationaux sur l’agro-écologie, notamment à la FAO.

En ce qui concerne les négociations sanitaires et phytosanitaires, Stéphane Le Foll a souhaité que des solutions concrètes soient rapidement trouvées sur plusieurs dossiers, en particulier pour les produits laitiers et les plants de vigne. À ce titre, il a remercié le ministre brésilien d’avoir permis la venue en France du 12 au 23 mai d’une mission d’inspection sur la filière lait, en souhaitant que les conclusions de la mission soient positives afin de faire avancer la procédure d’habilitation de nos entreprises pour l’exportation.

En réaction à une demande du ministre brésilien, Stéphane Le Foll lui a indiqué s’engager à ce que ses services travaillent avec les siens pour établir une zone tampon à la frontière entre la Guyane française et le Brésil, visant à contenir en territoire brésilien la progression de la mouche de la carambole, virulent parasite des fruits.

Enfin, les deux ministres ont salué la tenue le 28 mai à Paris de la première réunion du groupe de travail bilatéral technique entre les ministères de l’agriculture français (MAAF) et brésilien (MAPA), qui fait suite à la signature lors de la visite d’État du président de la République, monsieur François Hollande au Brésil en décembre 2013, d’un arrangement administratif entre les deux ministères.

Ce groupe de travail, présidé par Catherine Geslain-Laneelle, directrice générale des politiques agricoles, agroalimentaire et des territoires, du côté français, et par Marcelo Junqueira, secrétaire des relations internationales du MAPA, du côté brésilien, a associé des représentants de toutes les directions générales du ministère français.

Il a permis d’acter un programme de travail conjoint autour des 4 axes fixés par les ministres :

- les enjeux multilatéraux et en particulier l’amélioration de la transparence des marchés dans le cadre du G20 et de l’initiative AMIS ;

- les politiques et techniques agricoles, avec des chantiers sur les indications géographiques, l’enseignement et la recherche agricoles, et la production vitivinicole notamment ;

- la production durable et la transition agro-écologique ;

- les politiques sanitaires et phytosanitaires, avec l’ambition de progresser vers plus de réciprocité, et des actions de coopération dans le domaine de la formation des inspecteurs sanitaires brésiliens.

Le groupe de travail se réunira à nouveau d’ici un an et les nouvelles actions de coopération débuteront dès juin./.

(Source : site Internet du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt)

Dernière modification : 03/06/2014

Haut de page