Journée mondiale de la liberté de la presse - Déplacement à Paris de Catalina Botero, Rapporteur de l’OEA sur la liberté d’expression

JPEG

L’Unesco organise à Paris, les 5 et 6 mai, une rencontre sur "La liberté des medias pour un avenir meilleur : contribuer à l’agenda de développement post-2015" à laquelle participera Mme Catalina Botero, Rapporteur de l’Organisation des Etats Américains (OEA) sur la liberté d’expression. Son déplacement à Paris sera l’occasion pour elle de rencontrer plusieurs contacts au Ministère des affaires étrangères, à la Commission nationale consultative des droits de l’homme, ainsi que dans le cadre d’ONG nationales.

Tous les ans, la journée mondiale de la liberté de la presse permet de célébrer les principes fondamentaux de la liberté de la presse, d’évaluer la liberté de la presse à travers le monde, de défendre l’indépendance des médias et de rendre hommage aux journalistes qui ont perdu leur vie dans l’exercice de leur profession.

Déclaration de Laurent Fabius

"En cette journée mondiale de la liberté de la presse, je rends hommage aux journalistes qui, partout dans le monde, œuvrent au nom du devoir d’information et de vérité.

Ils le font souvent au prix de leur liberté, parfois au péril de leur vie. Depuis le début 2014, seize journalistes ont été tués dans l’exercice de leur profession. 2013 a été particulièrement meurtrière avec, selon Reporters sans Frontières, près de soixante-seize journalistes tués, dont nos compatriotes Ghislaine Dupont et Claude Verdon, lâchement assassinés au Mali.

Nous sommes déterminés à tout faire pour que de tels crimes contre la liberté fondamentale d’informer et d’être informé ne restent pas impunis. Notre mobilisation a permis de parvenir récemment à la libération de nos quatre journalistes détenus en Syrie. Mais nous avons, au-delà, beaucoup à faire. A notre initiative, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté le 26 novembre dernier une résolution portant sur la sécurité des journalistes, qui appelle les Etats à prévenir les violences contre les journalistes et à lutter contre l’impunité de leurs auteurs.

La France fait de la défense de la liberté de la presse une priorité au cœur de sa politique étrangère. "

Dernière modification : 05/05/2014

Haut de page