Décès de Gabriel Garcia Marquez

JPEG

Décès de Gabriel Garcia Marquez

Déclaration de François Hollande, Président de la République française (Paris, 18/04/2014)

Avec Gabriel Garcia Marquez disparaît un géant de l’écriture qui a donné un rayonnement mondial à l’imaginaire de tout un continent. Maître du réalisme magique, il a recréé dans ses romans baroques et poétiques une Amérique Latine rêvée et donné à la littérature hispanique l’un de ses plus grands chefs d’oeuvre, "Cent ans de solitude". Le prix Nobel a consacré l’impact universel de son oeuvre.
Ses articles de journaliste engagé et son infatigable combat contre l’impérialisme en avaient fait l’un des intellectuels sud-américains les plus influents de notre temps.
J’adresse au Gouvernement et au peuple colombiens mes très sincères condoléances

Communiqué du ministère de la culture et de la communication (Paris, 18/04/2014)

Aurélie Filippetti, ministre de la culture et de la communication exprime sa vive émotion et salue l’immense écrivain colombien, Gabriel Garcia Marquez, dont les romans, aussi flamboyants que mélancoliques, portent une dimension universelle, une poésie incomparable et une grande leçon d’humanisme.
De « Cent ans de solitude à l’Automne du patriarche » et bien d’autres ouvrages, l’oeuvre de celui qui est considéré comme l’auteur de langue espagnole le plus important depuis Cervantes, a été traduite et lue dans le monde entier.
Ambassadeur de la littérature sud-américaine et Prix Nobel de littérature, il appartient au patrimoine de notre humanité toute entière./.
(Source : site Internet du ministère de la culture et de la communication)

Dernière modification : 23/04/2014

Haut de page